1

Il est temps de prier

L’Eglise du 21ème siècle a compris qu’il fallait redonner de l’importance à la louange, à la formation de disciples et aux activités sociales, et c’est tant mieux ! Ainsi les cultes intègrent des temps de louange profonds et nous voyons se créer des créneaux spécifiques à la louange. Ici et là se mettent en place des formations de disciples s’ajoutant à ce qui existait déjà… Il est bon de combler nos lacunes au fur et à mesure que nous les réalisons.

Mais, au milieu de tout ce qui se fait, je crois qu’il faut être capable de prendre un peu de recul afin de donner de l’importance aux choses essentielles. Jésus louait son Père régulièrement, il formait ses disciples journellement, mais nous constatons qu’il priait aussi beaucoup ! Il dit d’ailleurs un jour de Marie qui se tenait à ses pieds : « une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part ! » (Luc 10:42) Passer du temps auprès de Jésus nous est donc nécessaire.

C’est aussi Jésus qui a dit un jour : « la nuit vient où personne ne peut travailler » (Jean 9:4), de même je crois que viendra un jour où personne ne pourra plus prier… La Parole de Dieu est éternelle, les louanges ne cesseront jamais et tous les rachetés adoreront Dieu pour toujours, mais au ciel il sera trop tard pour prier pour les nôtres, pour le salut ou la guérison de ceux qui nous entourent.

Certaines victoires ne seront pas remportées faute de combattants spirituels. Trop occupés par les choses de ce monde, par les activités de l’église locale ou de l’œuvre sociale, ceux qui pourraient être des soldats craints de l’adversaires sont absorbés par les affaires de la vie et leurs propres besoins, ils prient pour eux-mêmes mais n’ont plus beaucoup de temps pour lever les yeux vers le Maître et combattre à ses côtés.

Ces victoires que Christ a remportées d’avance, à qui les donnera-t-il s’il n’y a personne qui prie, personne qui se tienne sur ses genoux, personne qui se discipline à chercher Dieu tôt le matin ou tard le soir, personne qui lutte contre la fatigue ou qui organise son temps de manière à créer l’opportunité de combattre et de remporter ces victoires si nécessaires à nos vies et au salut de notre génération ?

Et si la meilleure louange que nous puissions apporter au Seigneur dans le ciel n’était pas seulement l’expression de nos sentiments par de magnifiques paroles mais aussi les âmes que le Seigneur aura délivrées de la mort grâce à notre persévérance dans la prière, les malades que Dieu aura guéris grâce à notre foi et notre intercession à genoux derrière la porte de notre chambre, les blessés qui seront partis en paix vers le Seigneur malgré leurs souffrances parce qu’ils auront rencontré et accepté leur Sauveur à la dernière minute…

Nous imaginons parfois les choses que nous ferions si nos heures étaient comptées. Nous pensons alors à faire et dire tout ce qui a de l’importance et que nous ne pourrons plus exprimer une fois ce monde quitté. Eh bien, rappelons-nous que prier est l’une de ces choses que l’on ne peut faire que maintenant sur la terre.

Il est temps de prier !

B. Besnard

Commentaire (1)

  1. Réponse
    Le Pennec Annick dit

    Bien vu Benjamin. « C’est cela qu’il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses !  » dit Jésus à propos d’autre chose… :-)) La prière est la respiration de notre âme. Et sans la prière de l’Eglise, notre monde étouffe. Si l’occident comprend ça, l’Evangile, sous l’action du Saint Esprit, va transformer notre pays rebelle en une terre de foi. Pour ma part, j’y crois. Amen !
    A bientôt ! Salutations à ta famille ! Affection en Christ. Nickie

Poster un commentaire