Aucun commentaire

Dis-nous quand cela arrivera-t-il ?

Curiosité quand tu nous tiens !

L’homme aime savoir comment le monde fonctionne : le corps humain, l’univers, les peuples, les gouvernements, les religions, les médias, etc. Il aime tout savoir sur tout le monde, surtout sur les célébrités, ses voisins et les gens qu’il aime ou n’aime pas !

Cela n’a rien de nouveau… du temps de Jésus déjà beaucoup d’encre coulait à son sujet et de nombreuses rumeurs circulaient « Les uns disent que tu es Jean-Baptiste; les autres, Elie; les autres, Jérémie, ou l’un des prophètes » (Matthieu 16:14).

En ce même temps, les disciples de Jésus voyant qu’il avait toute connaissance en ont profité pour lui poser des questions dont ils n’avaient pas eux-mêmes les réponses :

  • « Maître, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle? » (Jean 9:2)
  • « Pourquoi n’avons-nous pu chasser cet esprit? » (Marc 9:28)

Il est normal de se poser des questions, et il est intéressant de voir que Jésus répondait de manière claire ou imagée à chacune d’entre elles. Chacune ? Pas exactement. En fait il n’a jamais donné de réponse précise à une question redondante : « Quand ? »

  • « Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde? » (Matthieu 24:2-3)
  • « Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d’Israël? » (Actes 1:6)

Suite à la question de Matthieu 24, Jésus explique les événements climatiques et géopolitiques précurseurs du jour de son avènement ainsi que la manière dont les choses seront vécues par le peuple Juif mais il ne donne pas de date. Et même, dans Actes 1, Jésus répond aux apôtres :

« Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. » (Actes 1:7)

Il semble que le Seigneur ait préféré pousser son Eglise à l’observation des signes de son avènement et à la clairvoyance plutôt que satisfaire sa curiosité. D’ailleurs c’est d’une manière délibérée qu’il recentre les disciples sur la chose la plus urgente. Reprenons le texte d’Actes 1:6-8 :

« Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d’Israël ? … Ce n’est pas à vous de connaître les temps … mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins… »

Si le Seigneur lui-même affirme que les dates ne nous regardent pas, mais que nous devrions plutôt nous préoccuper de recevoir le Saint-Esprit, alors croyons-le ! c’est dans notre intérêt. Vouloir connaître les moments,  c’est résister à Dieu, or la résistance est coupable (1 Samuel 15:23).

Alors, Septembre, Décembre, 2015, 2020,… peu importe ! La question à se poser est plutôt : ai-je reçu le Saint-Esprit pour être un témoin efficace ? et l’attitude à adopter doit être conforme à l’interpellation de Jésus : « Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure » (Matthieu 25:13).

 Ce qui compte, ce n’est pas de connaître le jour mais de ne pas le rater !

B. Besnard

Poster un commentaire