Une Eglise Missionnaire

Avec le Nouveau Testament on entre dans une nouvelle ère de l’alliance de Dieu avec les hommes. L’une des particularités de cette période est l’étendue du champ missionnaire. Jusque-là il arrivait qu’un prophète juif doive parler de la part de Dieu à un roi étranger (Syrien, Babylonien, Egyptien,…) et si Jonas a été envoyé pour interpeller Ninive, cela reste, au vu de la norme biblique, une exception dans le monde juif.

Le salut était exclusivement juif et ne pouvait s’exporter, pensait-on jusqu’au début du développement de l’Eglise. D’ailleurs, Lorsque Jésus rencontre la femme Samaritaine, près du puits, il prononça cette parole : « Le salut vient des Juifs ! » (Jean 4:22) Effectivement, le salut est venu des Juifs par Jésus-Christ (Jean 1:17), mais cela ne signifie pas qu’il ne s’adresse qu’aux seuls Juifs. Il était prévu depuis toujours que toutes les nations de la Terre soient bénies en Abraham (Genèse 12:3).

Poster un commentaire