Qui est Jésus-Christ ?

Jésus-Christ est le Fils de Dieu venu offrir sa vie en rançon pour sauver les nôtres. Son nom signifie « Sauveur » et la particule Christ signifie « Envoyé » ou « Oint. »

Jésus est l’objet de la foi des chrétiens, il est la manifestation de l’amour de Dieu. Un amour sans jugement, sans compromis et sans limite.

Tous les hommes ont commis des fautes qui les privent de Dieu, ce qui est leur condamnation. Mais la doctrine biblique dit que si quelqu’un de parfait prend la dette d’un coupable, alors ce dernier est considéré comme juste. Jésus a donc pris notre condamnation, a été privé de Dieu et est mort à notre place, ce qui fait que tous ceux d’entre nous qui croient en lui sont rendus justes devant Dieu et ne seront pas séparés de lui.

A quoi ça sert d’être chrétien aujourd’hui ?

La tendance de notre génération est au rejet de la religiosité, ce qui peut être compréhensible. Mais être chrétien, c’est d’abord rencontrer Jésus de manière personnelle indépendamment de tout office ou sacrement religieux.

Être chrétien aujourd’hui, c’est prendre en compte les besoins de notre âme et de notre esprit. Le corps n’est que la partie visible de notre être. Le mal être, les questions existentielles et autres recherches pour donner du sens à la vie sont une réalité propre à chaque individu. Le tout c’est de trouver des réponses vraies à nos questions !

Jésus ne poussait pas à la religiosité, mais il a dit : « Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres ! » La liberté, c’est ce dont l’Homme a eu besoin à toute époque, que son esclavage soit visible ou invisible.

Quelle différence entre religion et foi chrétienne ?

La religion est l’expression publique des convictions et pratiques d’un groupe de personnes alors que la foi chrétienne est la confiance qu’une personne place en Jésus pour son salut. Cette foi est personnelle et souvent son expression varie, d’où l’existence de plusieurs courants au sein de la chrétienté.

Remarques :

  • La religion ne sauve pas, mais c’est la foi en Jésus-Christ (Ephésiens 2:8-9)
  • La foi est à distinguer de la croyance qui est le fait de croire dans l’existence de Dieu ou d’un monde spirituel mais qui ne sauve personne.

Qui sont les évangéliques ?

Le mot évangélique vient du mot évangile. En effet, les chrétiens évangéliques s’attachent particulièrement aux évangiles qui sont les parties de la Bible où l’histoire de Jésus est racontée. C’est leur manière de mettre Jésus au centre de leurs vies.

Historiquement, les évangéliques sont une branche du protestantisme. Ils ont poursuivi la réforme si bien entamée par les luthériens et autres réformateurs. Leur particularité est d’accorder très peu d’importance aux formes liturgiques et de ne pas s’attacher à des images, des lieux ou des personnages sacrés. L’important est dans la relation personnelle et commune avec Dieu.

Quelles différences avec l’église catholique ?

Si on comparait la foi évangélique avec la doctrine officielle de l’église catholique romaine, il y aurait beaucoup à dire, mais voici les questions qui reviennent le plus souvent :

Marie : Pour les évangéliques Marie a existé et elle était une femme de bien. Sa grossesse et la naissance de Jésus sont bien un miracle divin : la jeune-femme vierge a enfanté. Elle a bien été la mère de Jésus sur Terre, mais elle n’est pas la mère de Dieu pour autant et n’a aucune influence ni sur Jésus, ni sur le Père puisqu’elle dépend elle-même de l’oeuvre de Jésus.

Les évangéliques se refusent à prier Marie car Jésus est le seul médiateur entre Dieu et les hommes (1 Timothée 2:5) et Dieu a condamné très tôt le fait d’évoquer les morts ou de les prier (Deutéronome 18:10-12).

Les saints : Tous les croyants sont saints, d’ailleurs c’est ainsi que l’apôtre Paul l’affirmait quand il adressait ses épîtres : « Aux saints qui sont à … »

Ceux qui sont saints et qui sont décédés attendent le signal de Christ pour ressusciter, c’est pourquoi il est inutile de les prier (1 Thessaloniciens 4:14-17).

Les œuvres : Ce n’est pas en faisant de bonnes œuvres qu’on se sauve (c’est par la foi) mais parce qu’on est sauvé on pratique logiquement de bonnes œuvres (normal, nos dispositions de cœur ont changé).

Le pape : Il n’y a pas de souverain pontife ou chef suprême dans le monde évangélique. Jésus est le chef de l’Eglise qui est son corps (Ephésiens 5:23).

C’est quoi une église charismatique ?

Une église charismatique est une église croit et laisse s’exercer les charismes en son sein, c’est-à-dire les dons spirituels. Elle laisse à l’Esprit de Dieu la possibilité de transmette des dons particuliers comme la guérison, le discernement des esprits, des paroles inspirées pour des personnes en particulier, etc.

Cette expression de vie basée sur l’enseignement de la Bible (1 Corinthiens 12, 13 et 14 ; Romains 12) vient en plus et ne remplace pas la base commune de l’identité évangélique, c’est-à-dire : Jésus !